60 ans,

ça s’fête !

ACTUALITÉ - EXPOS

Jean Pierre Béguelin

01.10 - 03.11

CIP, Tramelan

Angelo Oliva

- Résidence l'Envol, Bassecourt

- Art Monaco, 27.10 - 30.10

Gebs (Gérard Bessire)

04.11 - 27.11

La petite Galerie, Delémont

©  www.ckaser.ch

V oici plus de soixante-et-un ans que la société
des peintres et sculpteurs jurassiens a été fondée.
L’idée en revint à un groupe de peintres, sculpteurs
et écrivains de Tramelan, qui lancèrent les premières
expositions dans le Jura. La première eut lieu
à Delémont en 1921 déjà.

 

Mais, c’est en 1933, sous l’impulsion de Laurent Boillat et Roger Châtelain, que fut organisé le premier salon jurassien des Beaux-Arts à Tramelan. Il regroupait peintures, sculptures, objets d’art et photos et même, révolution pour l’époque, des travaux féminins.

 

D’autres expositions eurent lieu en 1934, 1936 et 1938 toujours à Tramelan, devenue capitale des arts de la région jurassienne avec, en l’espace de quelques expositions, plus d’une centaine d’artistes exposés. Des noms célèbres tels que Albert Schnyder, Coghuf, Vuilleumier, ou Lermite pour ne citer qu’eux, y contribuèrent. Malheureusement, la guerre interrompit cette intense activité artistique.

 

En 1954, les deux initiateurs des expositions de Tramelan lancèrent l‘idée d’une société des peintres et sculpteurs jurassiens. Ainsi était née la SPSJ, un 4 décembre 1954 à Delémont. Rendons hommage à ces compagnons de la première heure qu’étaient Laurent Boillat, Roger Châtelain, Paul Bovée, Gérard Bregnard, Walter Bucher, Antonio Erba, Gérard Rohrer, Maurice Lapaire, Ernest Montbaron, Serge-Eric Vuilleumier,

Jean-Louis Jobin, Pierre Michel, Serge Voisard, Pierre Rebetez, Pierre Nicolet, Louis Poupon, Michel Wolfender, Serge Chopard, Fritz Böegli et enfin Henri Aragon. Ces grands Hommes de l’art jurassien ont posé les fondements de l’esprit artistique que nous célébrons ici. A nous de nous montrer digne de leur héritage.

 

Aujourd’hui, la société compte une cinquantaine de membres provenant de tout l’Arc jurassien. L’esprit artistique qu’elle souhaite essaimer est dénué de tout sentiment politique et s’affranchit des frontières cantonales. La société a pour ambition unique de promouvoir les arts plastiques dans toute notre région.

 

Que sera notre société dans soixante ans ? Si les pinceaux, crayons, couteaux ou autres spatules ont posé les jalons de l’esprit artistique qui anime nos contrées, peut-être que les stylets, ordinateurs et lasers deviendront les instruments d’une nouvelle garde d’artistes jurassiens. A nous de poursuivre l’aventure pour que cette génération de libres penseurs puisse trouver un terreau fertile au développement de leurs Arts dans l’Arc jurassien.

 

André Beuchat (Labé)

Président